Eveil à ma vraie nature

Moderators: Chronophonix, Freddi

User avatar
lucille1707
Posts: 59
Joined: Tue Dec 06, 2016 11:04 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby lucille1707 » Thu Jan 12, 2017 9:15 pm

Bonsoir Paul ,
Fine mouche... Ce Qui Est est ce qu'il est, et l'ED (comme le reste) en fait partie.
Personne ne respire, "ça respire" (la respiration se fait)
Personne ne pense, "ça pense" (des pensées apparaissent)
Personne n'a d'émotions, "ça émotionne" (des émotions se font jour)
Personne ne pratique l'ED, "ça pratique" (la pratique de l'observation directe se fait)
...
Personne ne vit, "ça vit" (la vie se déroule)
De lire cela ça m'a fait " tilt" .
En faite tout est déja éveil , c'est juste l'idée qu'on se fait des choses qui change . Juste une question de perception...
Pour poser la question autrement: est-ce que le 'moi' se manifeste autrement que par une pensée ? Si oui, comment ?
Oui il se manifeste par les sensations ( c'est surment la pensée qui crée cette sensation . Comme uand il y ala pensée que ce qui est réalisé est inocrrect ensuite il y a la sensation de deception )...
Mais pour décrire quelle sensation la pensée "moi" engendre c'est mission impossible !! C'est comme me demander quelle sensation la couleur jaune provoque .
la sensation du "moi" ne provoque ni odeur, ni chaleur, ni visuel , ni sensation auditive ...et pourtant il y a bien cette sensation !
Ca s'imprêgne à toutes les sauces ...
Peut être que ca ne sert à rien d'investiguer sur les sensation du moi ... Parce que cette sensation du moi découle de la pensée du moi ... Là on cherche un fantôme .. Qui pourtant est "sensorielement" présent...
Es-tu certaine, absolument certaine, qu'il n'y a personne aux commandes ? Encore des doutes ?
Oui il y a encore des doutes.

Toujours l'impression d'être celle qui fait les choix et qui prends les décision ET surtout la profonde conviction que je suis celle qui résoudra tous les problème .
Et là ça commence serieusement à être énervant..
Parce que a travers les exercices de ED j'ai bien vu que tout se fait sans personne au commandes. Seulement le déclic profond a pas encore été là .

Il n'y a clairement pas vu que moi n'existe pas .
Regarde cette peur en face. Va chercher au fonds du puit... qu'est-ce qui s'y trouve ?
Est-ce que c'est juste la peur de "perdre le contrôle", ou est-ce qu'il y a autre chose ?
Oui oui , l'investigation arrête pas de se faire ! mais ca semble renforcer le mal être . C'est ce que je te disais , là je tombe dans les pensées sur pensées qui essayent de trouver la cause pour se sortir du tourbillon ... et ca amplifie les émotions de peur, tristesse, colère...

Est-ce que 'tu' contrôles tes pensées ? Est-ce que 'tu' contrôles tes émotions ? Est-ce que 'tu' contrôles tes réactions ?
Non rien de tout cela ! et justement , il a profonde croyance que c'est à cause de cela qu'il y a autant de souffrance dans ma vie actuelle . Parce que toutes ces émotions, toutes ces pensées et toutes ces réactions sont là . Il n'y a qu'un désir en ce moment : me défaire de tout ca pour être en paix .
Et en même temps je m'apercois bien que tout est lié et que ca tourne en rond!

Est-ce que chercher/trouver la cause permet d’être en paix ? Et si c'était juste le contraire ?
Ben ... Concrètement non , trouver la cause et encore plus, chercher la cause ne provoque aucune paix . Au contraire ca engendre des tas d'émotions .
Pourtant , dans toutes les thérapies c'est que ca dont on parle : trouver la cause profonde inconciente pour enfin être en paix , pour que les réactions ne se crées plus ...

JE SUIS PERDUE !!
Face à un problème (mal-être), la solution toute trouvée c'est d'essayer de comprendre le problème pour retrouver la paix. Sauf qu'en fait... "le problème c'est la solution". C'est justement cette recherche intellectuelle qui crée le problème!
Oui .. mais pour ma part c'est bien le gros soucis ... Dans toutes les thérapies que j'ai pu faire, dans tous les articles que j'ai pu lire , tous proclame que c'est à cause de mémoires inconsciente qu'il y a souffrance . Et que pour trouver la paix il n'y a pas d'autres moyenque d'aller chercher la cause de la souffrance pour s'en liberer ...

HELP !! I'M LOST!!

lucille

User avatar
noselfy
Posts: 216
Joined: Sun Mar 06, 2016 11:49 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby noselfy » Sat Jan 14, 2017 10:25 am

Bonjour Lucille,

Tu es perdue... perdue dans tes pensées.
Si je résume:
- il y a beaucoup de souffrance dans ta vie actuelle: peur, tristesse, colère...
- tu as le profond désir de te défaire de tout ça pour être en paix
- tu penses que pour trouver la paix, il faut aller chercher la cause de la souffrance
- tu cherches à investiguer la cause de la souffrance
- tu penses que la souffrance est causée par des réactions à des "mémoires inconscientes"
- tu cherches à contrôler tes émotions, tes pensées et tes réactions
- ça amplifie les émotions, les pensées tourbillonnent et tournent en boucle
- il y a encore plus de souffrance (et on revient au point de départ)

D'abord, au cas où tu l'aurais oublié, je te rappelle que LU n'est PAS une forme de thérapie visant à réduire ton mal-être.
Mais le problème surtout est que cela crée un conflit:
- d'un coté, il est bien vu en ED qu'il n'y a personne aux commandes ===> il n'y a PAS de "moi"
- de l'autre, il y a la profonde conviction que "tu" es celle qui résoudra tous les problèmes ===> il FAUT un "moi"
Cela ne m'étonne pas que tu sois perdue...

Mais ne vois-tu pas ce qui se passe ? Plus tu souffres, plus tu cherches à "contrôler" et à réfléchir à tout ça. Et plus tu cherches à "contrôler" et à réfléchir à tout ça... plus tu souffres ! Cercle vicieux.
Pourquoi ? Parce que cela ne fait que renforcer le mental et l'idée du "moi", ce qui ne résout en rien le problème. En fait, ça ne peut pas marcher puisque le "moi" est une illusion, et qu'il ne contrôle rien du tout. Donc tout ce que ça fait, c'est de générer encore plus de stress et de confusion. Là, au lieu d'éteindre le feu, on souffle sur les braises...

Médite là-dessus: et si le "moi" n'était pas la solution mais bien le problème ?
Ce serait quoi la vie sans "moi" ? Il y aurait plus, ou moins de souffrance ?

Bon week-end, fine mouche
Paul
“Life was fullness to such an extent that it was not life. God didn't live, simply existed.”
“La vie était à ce point plénitude qu'elle n'était pas la vie. Dieu ne vivait pas, il existait.” (A. Nothomb)

User avatar
lucille1707
Posts: 59
Joined: Tue Dec 06, 2016 11:04 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby lucille1707 » Mon Jan 16, 2017 10:24 am

Bonjour Paul
tu cherches à investiguer la cause de la souffrance
- tu penses que la souffrance est causée par des réactions à des "mémoires inconscientes"
- tu cherches à contrôler tes émotions, tes pensées et tes réactions
- ça amplifie les émotions, les pensées tourbillonnent et tournent en boucle
- il y a encore plus de souffrance (et on revient au point de départ)
Oui c'est exactement ça . Par "contrôler " je dirais plus "essayer de comprendre" mas ça doit peut être revenir au même .
D'abord, au cas où tu l'aurais oublié, je te rappelle que LU n'est PAS une forme de thérapie visant à réduire ton mal-être.
Oui bien sur je ne suis pas ici pour cela.
- d'un coté, il est bien vu en ED qu'il n'y a personne aux commandes ===> il n'y a PAS de "moi"
- de l'autre, il y a la profonde conviction que "tu" es celle qui résoudra tous les problèmes ===> il FAUT un "moi"
Oui c'est encore exactement ça.
Je comprends en théorie que" le chercheur" est l'illusion même du "moi" . Mais par contre il y a cmplète croyance que c'est en cherchant que je me libererais . Et quand je regarde qui est ce chercheur je ne trouve rien a part des pensées mais ça n'aide pas plus .
et si le "moi" n'était pas la solution mais bien le problème ?
Ce serait quoi la vie sans "moi" ? Il y aurait plus, ou moins de souffrance ?
Oui , bien sur . Le moi est le probleme . La croyance de vouloir se libérer est la cause de toutes ces souffrances .
Bien sur c'eest bien compris mais surment pas intégré uisque c'est cela qui semble vivre en ce moment .

Lucille

User avatar
lucille1707
Posts: 59
Joined: Tue Dec 06, 2016 11:04 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby lucille1707 » Mon Jan 16, 2017 4:19 pm

Re bonjour Paul ,

Il y a cette course insatiable à la liberation qui est là chaque jours .
Epuisante .
Je vois les reactions mentales prendre place tout au long de la journee ( pensées , emotions ...) avec la croyance que toutes ces émotions proviennent du moi individuel.

Mais est ce que toutes les pensées et emotions proviennent du moi individuel ?
Parce qu enfaite y a pas de moi individuel ..
donc plus rien n a de sens là..
Du coup dans mon experience c'est plutot le faite de croire que " toutes les emotions et pensée proviennent du moi individuel " qui renforce la croyance qu'il y a vraiment un moi individuel ...

Alors d'ou proviennent les emotions et les pensées s'il n'y a pas de moi individuel ?

A bientot
lucille

User avatar
noselfy
Posts: 216
Joined: Sun Mar 06, 2016 11:49 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby noselfy » Tue Jan 17, 2017 9:59 am

Bonjour Lucille,

Petite précision linguistique: on ne nie pas l'existence d'un moi "individuel" (par opposition à un moi collectif ou universel), ou l'existence d'un individu. On nie l'existence d'un 'moi' tout court (ou, très précisément, d'un moi "séparé"), c'est-à-dire d'une entité intérieure indépendante qui serait aux commandes de la vie. Pas de pilote dans l'avion !
Oui , bien sur . Le moi est le probleme . La croyance de vouloir se libérer est la cause de toutes ces souffrances .
A la rigueur, oublions le "pourquoi" (la cause des souffrances) et le "comment" (se libérer des souffrances).
Concentrons-nous sur le "quoi" (ce qui est là, ici, maintenant) et revenons à notre sujet.
La question est: y a-t-il un 'moi', oui ou non ?
Du coup dans mon experience c'est plutot le faite de croire que " toutes les emotions et pensée proviennent du moi individuel " qui renforce la croyance qu'il y a vraiment un moi individuel ....
Qu'est-ce qu'une croyance ? Une idée étiquetée "vraie" par le mental (une pensée sur une pensée).
Ici, quand tu dis "toutes les émotions et pensées proviennent du moi", tu vois bien que cela suppose déjà l'existence du "moi". Donc, en fait, il y a plusieurs idées conjuguées:
(1) Il y a un "moi", présupposition de départ -----------> (traduction: "c'est moi que v'la !")
(2) Toutes les pensées proviennent de ce "moi" --------> (traduction: "c'est moi qui pense !")
(3) Toutes les émotions proviennent de ce "moi" -------> (traduction: "c'est moi qu'ai plein d'émotions !")
(4) Toutes les idées précédentes sont vraies ------------> (traduction: "c'est moi qu'ai raison !"):
Alors d'ou proviennent les emotions et les pensées s'il n'y a pas de moi individuel ?
Regarde dans l'ED !
Relaxe-toi, observe les pensées/émotions apparaitre et disparaitre pendant dix minutes, puis réponds:

- lorsqu'une pensée apparait, d'où vient-elle ?
- lorsqu'une pensée disparait, où va-t-elle ?
- lorsqu'une émotion apparait, d'où vient-elle ?
- lorsqu'une émotion disparait, où va-t-elle ?
- qu'est-ce qu'une "émotion" en ED ? (précisément)

- est-ce quelque chose contrôle l'apparition et la disparition des pensées ? (si oui, quoi et comment)
- est-ce quelque chose contrôle l'apparition et la disparition des émotions? (si oui, quoi et comment)
- est-ce quelque chose contrôle le contenu des pensées ? (si oui, quoi et comment)
- est-ce quelque chose contrôle le type d'émotions ressenties? (si oui, quoi et comment)
- est-ce qu'il y a la trace d'un "moi" quelque part ? (si oui, où et comment il se manifeste)
Des pensées et des émotions
Et moi, et moi, et moi...
Avec ma vie, mon p'tit chez-moi
Ma pauvre tête, qui tourne en rond
J'y pense et puis j'oublie
C'est la vie, c'est la vie...
Allez, chante avec "moi" !!

A bientôt,
Paul
“Life was fullness to such an extent that it was not life. God didn't live, simply existed.”
“La vie était à ce point plénitude qu'elle n'était pas la vie. Dieu ne vivait pas, il existait.” (A. Nothomb)

User avatar
lucille1707
Posts: 59
Joined: Tue Dec 06, 2016 11:04 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby lucille1707 » Wed Jan 18, 2017 9:32 pm

bonjour Paul ,
on ne nie pas l'existence d'un moi "individuel" (par opposition à un moi collectif ou universel), ou l'existence d'un individu. On nie l'existence d'un 'moi' tout court
Oui , là tu as taper dans le mille , pour le moment le mental vois :
- le moi individuel comme celui qui provoque le négative ( trsitesse, peur , colère, refus...
- le moi conscience qui détiendrait le positif ( calme, béatitude, compréhension des chose) ,
Le but étant d'éradiquer le moi individuel qui cause tant de souffrance et de retrouver le moi conscience pour être enfin en paix et libre .
( ah ce mental il est le maestro dans l'art de s'inventer des scénario!)
Bon là tu vas me demander mais qui veut éradiquer le moi individuel et qui veut devenir le moi conscience ?
Ben .. une idée qui passait dans l'air ...
Enfaite c'est la pensée d'être quelqu'un qui veut tout ça ..
Merci pour m'en avoir fait prendre conscience c'est bcp plus clair la tout de suite.
La question est: y a-t-il un 'moi', oui ou non ?
D'après la reflexion ci dessus.. oui.
Qu'est-ce qu'une croyance ? Une idée étiquetée "vraie" par le mental (une pensée sur une pensée).
OUI
Ici, quand tu dis "toutes les émotions et pensées proviennent du moi", tu vois bien que cela suppose déjà l'existence du "moi". Donc, en fait, il y a plusieurs idées conjuguées:
OUI . Re-confirmation que je nage en plein dans le moi .
lorsqu'une pensée apparait, d'où vient-elle ?
- lorsqu'une pensée disparait, où va-t-elle ?
- lorsqu'une émotion apparait, d'où vient-elle ?
- lorsqu'une émotion disparait, où va-t-elle ?
- qu'est-ce qu'une "émotion" en ED ? (précisément)
La pensée arrive je ne sais pas d'ou , impossible de le voir , du moins là ou j'en suis dans l'observation et pareil quand elle repars . Elle arrive de nulle part et repart de nulle part.

L'émotion c'est plus complexe enfaite j'ai trouver plusieurs types :
- Des émotions qui ne proviennent pas de pensées ( je vois quelqu'un qui est triste et je ressens de la tristesse ---> émotion de tristesse ressentie )
- Des émotion qui proviennent de pensée ( je ne suis pas acceptée ici --> émotion de tristesse )
ou elles disparaissent, dans les deux cas je ne sais pas .
Mais dans le premier cas , l'émotion n'a rien a voir avec un moi , c'est du ressenti . Dans le deuxieme cas elle apparait car il y a référence à un moi ( JE ne se sens pas acceptée ici ).
est-ce quelque chose contrôle l'apparition et la disparition des pensées ? (si oui, quoi et comment)
- est-ce quelque chose contrôle l'apparition et la disparition des émotions? (si oui, quoi et comment)
- est-ce quelque chose contrôle le contenu des pensées ? (si oui, quoi et comment)
- est-ce quelque chose contrôle le type d'émotions ressenties? (si oui, quoi et comment)
- est-ce qu'il y a la trace d'un "moi" quelque part ? (si oui, où et comment il se manifeste)
NON rien ne controle l'apparition des pensées. Ni des émotions d'ailleurs.
Ni le contenu des pensées ni le type d'émotion ressentis .
Ca arrive et personne n'y peut rien.

Oui il y a la trace d'une pensée qui dit " tu ressens de la tristesse car tu n'as pas assez travailler sur ceci ou cela" .
La sensation du moi ce sont ces pensées là . Elles semblent bien enraciné dan quelque chose car elles sont toujours présentent tout au long de la journée . Surtout les pensée qui cherchent par tous les moyen à faire éveiller Lucille qui est toujours triste et désespéré face au Monde.
Cette sensation de moi s'amplifie avec les pensée qui veulent comprendre chaque situation qui apparaissent, qui veulent comprendre pourquoi telel émotion apparait, ( par exemple pourquoi devant un chien j'ai peur et comment je pourrais ne plsu avoir peur ou pourquoi quand je me réveil le matin je suis triste et comment ne plus être triste ) et ces pensées qui cherchent à éveiller Lucille , comment sortir d rêve de la dualité...
Toute ces pensées renforce la sensation de Je suis Lucille séparé de tout avec mes émotions , mes pensées, mes actions, mes réactions...
Allez, chante avec "moi" !!

Merci pour tes notes de légèreté =)

User avatar
lucille1707
Posts: 59
Joined: Tue Dec 06, 2016 11:04 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby lucille1707 » Wed Jan 18, 2017 10:43 pm

Ah oui , une autre chose aussi dont je voulais te faire part, c'est cette sensation de " faire".
Quand je marche il ya la sensation que Je marche .
Quand je medite il y a la séation que Je medite .
Quand je chante il a la sensation que Je chante.
Mais c'est une sensation tres desagréable , la sesation que quelqu'un est toujours là a faire et ne me laisse pas tranquille .
C'est vraiment insupportable .
cela fait quelques mois mais ca s'accentue de plus en plus .
J'ai l'impression que je ne pzux olus vivre avec moi enfaite . C est peut etre vraiment etrange ce que je dis mais c'est ca qui me vient .
J'aimerai pourvoir me sortir de ce personage qui est epuisant.
Je ne sais pas d ou vient cettte sensation .
Quand elle est là je l'observe ED et tout ce qu'il y a c'est cette sensation d'effort , de regarder ce qu'il se passe , de contracter ce qui se passe comme pour garder la controle de la situation . Cette sensation entraine une perte de gout pour toute activité.

Peut etre peux tu m eclairer la dessus.

Merci a bientot

Lucille

User avatar
noselfy
Posts: 216
Joined: Sun Mar 06, 2016 11:49 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby noselfy » Fri Jan 20, 2017 1:21 am

Bonsoir Lucille,
La question est: y a-t-il un 'moi', oui ou non ?
D'après la reflexion ci dessus.. oui.
Donc, si je comprends bien, il n'y a pas juste un moi... mais trois:
- le "bon moi" (le moi-conscience), synonyme de bonheur ------------------> le Bien
- le "mauvais moi" (le moi-individuel), synonyme de souffrance -----------> le Mal
- le "pauvre de moi", qui veut éradiquer le Mal pour retrouver le Bien ----> l'Héroïne
Mais la question demeure: est-ce que tout ça existe vraiment, ou est-ce que ce sont juste des histoires ?
Est-ce que le "moi" (simple ou triple) est une entité réelle ou "une idée qui passe dans l'air" ?
La pensée arrive je ne sais pas d'ou , impossible de le voir , du moins là ou j'en suis dans l'observation et pareil quand elle repars . Elle arrive de nulle part et repart de nulle part.
NON rien ne controle l'apparition des pensées. Ni des émotions d'ailleurs.
Ni le contenu des pensées ni le type d'émotion ressentis .
Ca arrive et personne n'y peut rien.
Exactement ! Et donc, qu'est-ce que ça veut dire ?
- que c'est un phénomène automatique et incontrôlé;
- que si les pensées "proviennent du moi", on ne sait pas trop où il se cache, celui-là...
Est-ce qu'il y a un penseur ? Est-ce que c'est "moi" qui pense ? Est-ce qu'il y a une "logique" dans tout ça ?
Mais dans le premier cas , l'émotion n'a rien a voir avec un moi , c'est du ressenti . Dans le deuxieme cas elle apparait car il y a référence à un moi ( JE ne se sens pas acceptée ici ).
Moi ou pas, c'est quoi exactement "une émotion" dans l'ED ? c'est quoi "du ressenti" ? c'est quoi "la sensation de" ?
Est-ce que le coeur s'accélère ? Est-ce que des larmes viennent aux yeux ? Est-ce qu'il y a une tension quelque part ?
Qu'est-ce que la "tristesse", la "joie" ou la "colère"... à part des mots ou des étiquettes ?
Regarde bien dans l'ED: quelles sont les sensations physiques associées aux émotions/ressentis ?
Toute ces pensées renforce la sensation de Je suis Lucille séparé de tout avec mes émotions , mes pensées, mes actions, mes réactions...
Qu'est-ce qu'une pensée ? Une phrase entendue dans la tête. Une pensée, ce n'est que des mots.
Quel est le point commun entre toutes ces pensées ? Les mots "je/moi/mon" reviennent tout le temps (tu remarqueras aussi qu'il y a toujours "je" d'un coté et le reste du monde de l'autre). Donc, comme il y a beaucoup de pensées, cette idée de je/moi est omniprésente. Non seulement cela donne l'impression qu'un "moi" est présent (alors que c'est juste l'idée d'un moi qui est présente) mais cela crée aussi un sentiment de séparation, accentué par le fait d’être "perdu" dans le mental. Alors observe les pensées pour ce qu'elles sont: des mots qui passent dans l'air...
Ah oui , une autre chose aussi dont je voulais te faire part, c'est cette sensation de " faire".
Je te donne un petit "truc". Si tu as la sensation de/que <quelque chose>, ça veut généralement dire que ce <quelque chose> est une pensée. Alors, regarde dans l'ED et vois vraiment ce qu'il en est.
Exemple: "Quand je marche il y a la sensation que Je marche"
Fais le vide, puis marche pendant quelques minutes en observant dans l'ED. Oublie tout ce qui vient du mental (pensées, mémoires, idées) et concentre-toi uniquement sur les sensations visuelles, auditives, corporelles, etc. Ressens le poids du corps, le contact des pieds sur le sol, le mouvement des jambes, l'étirement et la contraction des muscles...
Alors, qu'as-tu observé ? Y a-t-il un effort à faire pour marcher ? Y a-t-il un "Je" qui marche ?
Je ne sais pas d ou vient cettte sensation .
Quand elle est là je l'observe ED et tout ce qu'il y a c'est cette sensation d'effort , de regarder ce qu'il se passe , de contracter ce qui se passe comme pour garder la controle de la situation . Cette sensation entraine une perte de gout pour toute activité.
Et si tu essayais exactement le contraire ?
Ne pas faire d'effort, ne pas observer ce qui se passe, ne pas se contracter, ne pas garder le contrôle de la situation...
Exercice: pendant cinq minutes, ne pas essayer de faire quoi que ce soit.
STOP. Juste laisser les choses se faire d’elles-mêmes, naturellement.

A bientôt,
Paul
“Life was fullness to such an extent that it was not life. God didn't live, simply existed.”
“La vie était à ce point plénitude qu'elle n'était pas la vie. Dieu ne vivait pas, il existait.” (A. Nothomb)

User avatar
lucille1707
Posts: 59
Joined: Tue Dec 06, 2016 11:04 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby lucille1707 » Fri Jan 20, 2017 8:22 pm

Bonsoir Paul,
Est-ce que le "moi" (simple ou triple) est une entité réelle ou "une idée qui passe dans l'air" ?
enfaite y a que des pensées .Des pensées qui commente et se contredisent d'elles même . Une qui dit quelque chose et celle d'après qui comment cette pensée ou qui dit l'inverse .
Pas de moi juste des pensée , des mots qui parlent tout seul.
Qu'est-ce que la "tristesse", la "joie" ou la "colère"... à part des mots ou des étiquettes ?
Regarde bien dans l'ED: quelles sont les sensations physiques associées aux émotions/ressentis ?
la joie ou la colère se sont des sensation , coeur qui bat plus vite, chaluer diffuse, larmes qui coule , sensation de tomber, tête qui tourne...
Alors, qu'as-tu observé ? Y a-t-il un effort à faire pour marcher ? Y a-t-il un "Je" qui marche ?
Il y a la marche avec toute les sensations qui vont avec ( poid des jambes, bruit des pas , tension dans les mollet ecc...) ET celui qui observe ( il lache pas celui la...) . Il y a toujours cet observateur qui se met là a toute les sauce.
Celui qui voit, celui qui expérimente la marche ,celui qui entend les pensées ...
Je sais pas comment le qualifier mais il est tres présent .
Exercice: pendant cinq minutes, ne pas essayer de faire quoi que ce soit.
Oui j'ai rien faismais tout continue : les pensées, les sensations , l'observateur .
C'est assez horrible à vivre .
J'ai l'impression d'être enfermée dans un monde de pensées et de sensations. Les pensées qui n'arrête pas, qui commente , qui crée des sensation , des émotions.. les sensation qui arrivent et repartent...

Quand on dit " tout est l il n'y a rien d'autre à chercher " ... Alors est ce vraiment ça la Vie ? Des pensées égoistes pour la plupart du temps faisant référence à un moi illusoire, provoquant toutes sortes d'émotions ? C'est "seulement" ça ? Je crois qu'il y a confusion là...

HELP!!

...

a bientôt

User avatar
noselfy
Posts: 216
Joined: Sun Mar 06, 2016 11:49 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby noselfy » Sat Jan 21, 2017 1:28 pm

Bonjour Lucille,
enfaite y a que des pensées .Des pensées qui commente et se contredisent d'elles même . Une qui dit quelque chose et celle d'après qui comment cette pensée ou qui dit l'inverse .
Pas de moi juste des pensée , des mots qui parlent tout seul.
Oui, "des mots qui parlent tout seul". ça parle, ça commente, ça bla-blate...
Et le "moi" là-dedans ? Juste un mot, une idée qui tourbillonne dans le flot des pensées, rien de plus.
la joie ou la colère se sont des sensation , coeur qui bat plus vite, chaluer diffuse, larmes qui coule , sensation de tomber, tête qui tourne...
Oui. On pense que les "émotions" c'est très important, qu'elles provoquent des réactions/sensations, qu'elles sont au centre de notre vie affective... Mais en fait une émotion ce n'est qu'un mot, une étiquette donnée par le mental à un ensemble de sensations physiques. Dire "je suis triste" ne veut pas dire grand chose finalement, et ça n'a rien de triste !
Il y a la marche avec toute les sensations qui vont avec ( poid des jambes, bruit des pas , tension dans les mollet ecc...) ET celui qui observe ( il lache pas celui la...) . Il y a toujours cet observateur qui se met là a toute les sauce.
Celui qui voit, celui qui expérimente la marche ,celui qui entend les pensées ...
Je sais pas comment le qualifier mais il est tres présent .
Bien. Alors, est-ce qu'il y a "quelqu'un qui marche" (qui décide de marcher et qui contrôle la marche) ou est-ce qu'il y a juste un ensemble de sensations que l'on appelle "marcher" ?

Concernant l'observateur, "celui qui voit et expérimente tout ça", c'est un point important.
Qu'est-ce qui te fait dire que c'est une personne ? Est-ce qu'il y a vraiment une petite personne à l'intérieur (avec des bras, des jambes, un cerveau...) qui regarde tout ça ? Quel age a-t-il ? A quoi ressemble-t-il ? C'est un "il" ou un "elle" ?
Plutôt que dire "celui qui observe", est-ce qu'on ne devrait pas dire "ce qui observe" ?
... et plutôt que dire "ce qui observe", on ne pourrait pas juste dire "ça observe" ?
Regarde bien. Est-ce qu'il y a "ce qui chante" et "ce qui est chanté"... ou juste "chanter" ?
Est-ce qu'il y a "ce qui observe" et "ce qui est observé"... ou juste "observer" ?
Oui j'ai rien faismais tout continue : les pensées, les sensations , l'observateur .
C'est assez horrible à vivre .
Bien sûr que tout continue. La vie continue, sans rien faire, sans "toi", comme elle l'a toujours fait...
Tu dis "C'est assez horrible à vivre" parce qu'il y a toujours cette idée qu'il y a un "moi" qui vit tout ça. Mais en fait, personne ne vit tout ça, et "c'est horrible à vivre" c'est juste une pensée...
Observe ce qui se passe sans jugement, sans te dire "c'est bien", "c'est mal", "c'est horrible" ou que sais-je.
Regarde avec l’œil d'un enfant: avec attention, avec curiosité... avec émerveillement. Tout cela n'est qu'un jeu !
J'ai l'impression d'être enfermée dans un monde de pensées et de sensations. Les pensées qui n'arrête pas, qui commente , qui crée des sensation , des émotions.. les sensation qui arrivent et repartent...
Quand on dit " tout est l il n'y a rien d'autre à chercher " ... Alors est ce vraiment ça la Vie ? Des pensées égoistes pour la plupart du temps faisant référence à un moi illusoire, provoquant toutes sortes d'émotions ? C'est "seulement" ça ? Je crois qu'il y a confusion là...
Qui est ce "je" qui a l'impression d’être enfermée dans des pensées égoïstes ? Qui est confuse ?
C'est pour ça que l'on parle de "libération": s'il n'y a pas de prisonnière... il n'y a pas de prison !

Ne fais plus rien, plus rien du tout, un peu comme si tu lâchais les mains du volant en fermant les yeux...
Peur ? Pas besoin d'avoir peur, de toute façon personne ne tient le volant, ce n'est qu'une illusion.
Fais confiance à la Vie. Lâche prise !!

Paul
“Life was fullness to such an extent that it was not life. God didn't live, simply existed.”
“La vie était à ce point plénitude qu'elle n'était pas la vie. Dieu ne vivait pas, il existait.” (A. Nothomb)

User avatar
lucille1707
Posts: 59
Joined: Tue Dec 06, 2016 11:04 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby lucille1707 » Sun Jan 22, 2017 10:38 pm

Bonsoir Paul,
On pense que les "émotions" c'est très important, qu'elles provoquent des réactions/sensations, qu'elles sont au centre de notre vie affective... Mais en fait une émotion ce n'est qu'un mot, une étiquette donnée par le mental à un ensemble de sensations physiques.
Oui , alors ce qu'il faut regarder quand l'émotion est à c'est pluôt la pensée auquel elle est associé?
Concernant l'observateur, "celui qui voit et expérimente tout ça", c'est un point important.
Qu'est-ce qui te fait dire que c'est une personne ? Est-ce qu'il y a vraiment une petite personne à l'intérieur (avec des bras, des jambes, un cerveau...) qui regarde tout ça ? Quel age a-t-il ? A quoi ressemble-t-il ? C'est un "il" ou un "elle" ?
Plutôt que dire "celui qui observe", est-ce qu'on ne devrait pas dire "ce qui observe" ?
... et plutôt que dire "ce qui observe", on ne pourrait pas juste dire "ça observe" ?
Regarde bien. Est-ce qu'il y a "ce qui chante" et "ce qui est chanté"... ou juste "chanter" ?
Est-ce qu'il y a "ce qui observe" et "ce qui est observé"... ou juste "observer" ?
Enfaite il y a "observer" mais quasi en même temps il y a aussi "celle qui veut comprendre la situation qui est entrain de se passer" .
J'appellerai ça la Garde lol. Celle qui veut contrôler . L'attention qui contrôle .
J'ai pris le temps aujourd'hui pour ressentir cela .
Bien sur ce n'est pas une personne avec des jambes ni il ou elle. Ca ressemble plutot a une énergie de contrôle , qui regarde pour savoir ce qui se passe, prête a détecter les moindre vieux réflexes conditionnés qui pourraient surgir pour les détruire .
Donc enfaite il y a dans toutes les actions la présence PLUS cette énergie de contrôle . La tour de contrôle qi repère toutes les fautes.
Comme si ça essayait de débusquer le mal .

Exemple : je parle a quelqu'un , il y a le fait que je sais que je parle a quelqu'un mais en même temps cette energie qui fait attention a tout ce qe je dis, a mes comportements, à mes réactions ecc...
C'est pour ça que l'on parle de "libération": s'il n'y a pas de prisonnière... il n'y a pas de prison !
Dans mon experience ce n'est pas du tout ce qui a été vécu :
Il y a 5 ans j'ai traverser une periode de profonde depression avec sentiments de culpabilité ( qui venait de je ne sais d'ou), de colère , d' incompréhension .. Bref la totale .
J'ai suivie une thérapie pour permettre de libérer toutes ces émotions, tous ces ressentis et toutes les pensées connectés à ces émotions ( je ne suis pas aimé, je ne suis pas capable ecc...)
Ceci m'a grandement aidé et m'a permi de me sortir de ces sensations de culpabilité , de colère ...
Je n'arrive pas à voir comment dans ce cas il n'y aurait pas de prisonnière , j'étais prise totaement dans mes émotions et pensées .
Je n'arrive pas à voir la situation autrement, peux tu m'aider ? Comment puis je voir cette situation là sans personne qui serait prisonnière ?
( Je ne parle pas là de vouloir défendre mon point de vue comme quoi il y a quelqu'n de prisonnier mais j'essaie de voir qu'en effet il n'y a jamais eu personne de prisonnier ).
Ne fais plus rien, plus rien du tout, un peu comme si tu lâchais les mains du volant en fermant les yeux...
Là aussi je ne parviens pas .
Car dans mon experience , Si je ne fais plus rien alors rien ne se passera .. Plus d'action , plus de Vie, je reste dans ma maison sans rien faire ni voir personne .
Enfaite j'ai l'impression que "sans moi" rien ne se fait . Je n' arrive pas a voir que les actions et les choix puissent prendre place sans qu'il n'y ai personne pour engendrer cela.

Belle soirée a Toi et merci pour ton éclairage

User avatar
noselfy
Posts: 216
Joined: Sun Mar 06, 2016 11:49 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby noselfy » Tue Jan 24, 2017 12:14 am

Bonjour Lucille,
Oui , alors ce qu'il faut regarder quand l'émotion est à c'est pluôt la pensée auquel elle est associé?
Oui. Si "l'émotion est là", c'est qu'il y a une pensée pour dire qu'elle est là...
(et il y a probablement d'autres pensées associées qui peuvent également être observées)
Enfaite il y a "observer" mais quasi en même temps il y a aussi "celle qui veut comprendre la situation qui est entrain de se passer" .
J'appellerai ça la Garde lol. Celle qui veut contrôler . L'attention qui contrôle .
J'ai pris le temps aujourd'hui pour ressentir cela .
Bien sur ce n'est pas une personne avec des jambes ni il ou elle. Ca ressemble plutot a une énergie de contrôle , qui regarde pour savoir ce qui se passe, prête a détecter les moindre vieux réflexes conditionnés qui pourraient surgir pour les détruire .
Donc enfaite il y a dans toutes les actions la présence PLUS cette énergie de contrôle . La tour de contrôle qi repère toutes les fautes. Comme si ça essayait de débusquer le mal .
Tu dis "celle qui veut comprendre", "celle qui veut contrôler"... mais est-ce que cette "énergie" est une personne ?
Est-ce que c'est "moi" ? Est-ce que c'est une espèce de "sur-moi" ?
Est-ce que c'est quelque chose de passif (ça observe) ou d'actif (ça contrôle vraiment) ?
Est-ce que ça a une volonté propre, une pensée propre... une vie indépendante ?
Est-ce que c'est situé quelque part ? ça a quelle forme, ça ressemble à quoi ?
(ne réponds pas a priori, regarde...)
Dans mon experience ce n'est pas du tout ce qui a été vécu
Ce qui est passé est passé, ce qui nous intéresse c'est le présent.
Je n'ai pas de doute sur le fait que tu as eu (ou a toujours) l'impression d’être "prisonnière" des émotions, des pensées, du passé, etc. Mais est-ce autre chose qu'une impression, une pensée ?
A vrai dire la question n'est même pas de savoir si cette impression est justifiée ou pas, si tu es libre ou prisonnière. La question est beaucoup plus fondamentale: c'est de savoir s'il y a bien un "je/moi" pour être ceci ou cela.
Comment répondre à cette question ? Par le raisonnement ? Non ! Par l'observation directe...
Là aussi je ne parviens pas .
Car dans mon experience , Si je ne fais plus rien alors rien ne se passera .. Plus d'action , plus de Vie, je reste dans ma maison sans rien faire ni voir personne .
Enfaite j'ai l'impression que "sans moi" rien ne se fait . Je n' arrive pas a voir que les actions et les choix puissent prendre place sans qu'il n'y ai personne pour engendrer cela.
Il ne s'agit pas de ne rien faire physiquement (rester à la maison les bras croisés) mais de ne rien faire mentalement. C'est à dire arrêter de vouloir observer, interpréter, réfléchir, planifier, contrôler... ou avoir une action sur la Vie.
Est-ce que "tu" as besoin de faire un effort pour respirer ? pour écouter ? pour marcher ? pour penser ?
Est-ce qu'il y a besoin de "quelqu'un" pour engendrer tout ça ? Ou est-ce que tout se fait automatiquement ?

Arrête de cogiter !! Arrête de penser à ton "expérience", ton "vécu", tes "impressions", tes "émotions"...
Exercice:
Relaxe-toi. Concentre-toi sur les sensations physiques. Observe et écoute ce qui se passe autour.
Et puis, doucement, laisse juste les choses se faire...

A bientôt,
Paul
“Life was fullness to such an extent that it was not life. God didn't live, simply existed.”
“La vie était à ce point plénitude qu'elle n'était pas la vie. Dieu ne vivait pas, il existait.” (A. Nothomb)

User avatar
lucille1707
Posts: 59
Joined: Tue Dec 06, 2016 11:04 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby lucille1707 » Fri Jan 27, 2017 10:00 am

Bonjour Paul ,
et il y a probablement d'autres pensées associées qui peuvent également être observées)
Oui en effet , derrière les pensées il y en a d'autres , de plus en plus cachés et qui déclenchent des sensations de plus en plus profondes .
Mais ça semble de plus finir ..
C'est croyances sur croyances..
Alors je dirais que je veux choisir la voie direct qui est de regarder réellement si il y a bien quelqu'un pour croire tout cela car démanteler les pensée une par une va prendre...mille an !
Tu dis "celle qui veut comprendre", "celle qui veut contrôler"... mais est-ce que cette "énergie" est une personne ?
Est-ce que c'est "moi" ? Est-ce que c'est une espèce de "sur-moi" ?
Est-ce que c'est quelque chose de passif (ça observe) ou d'actif (ça contrôle vraiment) ?
Est-ce que ça a une volonté propre, une pensée propre... une vie indépendante ?
Est-ce que c'est situé quelque part ? ça a quelle forme, ça ressemble à quoi ?
Oui enfaite cette energie dérive encore d'une pensée qui veut se défaire de ce qui arrive en ce momemnt ( émotion, pensée ...)
laisse juste les choses se faire...
C'est ca , je n'y arrive pas , enfaite il y a cette pensée qui dit que ça devrait être autrement pour " être mieux " , pour " savoir" pour " etre en paix" alors il faut faire ...

A bientôt

User avatar
noselfy
Posts: 216
Joined: Sun Mar 06, 2016 11:49 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby noselfy » Fri Jan 27, 2017 6:12 pm

Bonjour Lucille,

Comme tu l'as vu, il y a tout un réseau de pensées, de "croyances sur croyances" qui se référencent et se renforcent les unes les autres. Et si tu cherches à "analyser" tout ça, cela génère d'autres pensées... ce qui rajoute de l'huile sur le feu.
Au coeur de toutes ces pensées, il y a l'idée du "moi". Un moi qui cherche désespérément à comprendre ce qui se passe, qui ramène tout à lui et se juge lui-même: "je" veux être en paix, "je" n'y arrive pas, "je" veux choisir la voie directe, etc. Un moi qui globalement aimerait que les choses soient différentes de ce qu'elles sont. Le hic, c'est que :
1) c'est complètement futile: "ce qui est" ne peux pas être différent de ce qui est
2) c'est totalement illusoire: il n' y a pas de "moi" aux commandes qui puisse changer quoi que ce soit

Pour "voir" cela, on ne peut utiliser le mental, qui est source du problème. Par contre, on peut observer le mental ou, plus exactement, observer l'activité mentale (car le "mental" n'est pas une entité mais une activité, un processus). Concrètement, ça veut dire: juste observer le va-et-vient des pensées et des sensations.
Juste observer, ça ne veut pas dire chercher à comprendre ce qui se passe ou analyser le contenu des pensées... mais si cela arrive, ce n'est pas grave: c'est juste une activité mentale que l'on observe comme le reste.

L'observation directe, c'est comme tout, ça demande un peu de pratique. Tu peux commencer par t'exercer au calme, les yeux fermés. Puis les yeux ouverts, en marchant. Enfin, dans les activités de tous les jours.
Ne cherche même pas à voir s'il y a un "moi" ou pas. Prends juste conscience de ce qui se passe, c'est tout.

En fait, c'est comme un flux d'énergie en mouvement.
Prends conscience de ce mouvement. Prends conscience de cette énergie.

A bientôt,
Paul
“Life was fullness to such an extent that it was not life. God didn't live, simply existed.”
“La vie était à ce point plénitude qu'elle n'était pas la vie. Dieu ne vivait pas, il existait.” (A. Nothomb)

User avatar
noselfy
Posts: 216
Joined: Sun Mar 06, 2016 11:49 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby noselfy » Thu Feb 02, 2017 2:37 pm

Tout va bien, Lucille?
“Life was fullness to such an extent that it was not life. God didn't live, simply existed.”
“La vie était à ce point plénitude qu'elle n'était pas la vie. Dieu ne vivait pas, il existait.” (A. Nothomb)


Return to “Français”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 1 guest