Absence d'un moi auteur

Moderators: Chronophonix, Freddi

User avatar
CLAIR
Posts: 6
Joined: Sat Apr 24, 2021 2:48 am

Absence d'un moi auteur

Postby CLAIR » Thu Apr 29, 2021 8:34 pm

Bonjour,
Je constate depuis quelques années qu'il n'y a pas de moi auteur, que les choses se font d'elles mêmes et que la vie se déroule comme elle a prévu, sans tenir compte des pensées qui souhaitent vivre autre chose.
D'ailleurs, même ces pensées finissent par s'en aller et il ne reste que ce qui se vit dans l'instant.
Il y a pourtant quelque chose qui m'échappe. Je suis des cours de musique depuis un an à raison de deux cours par semaine et cela me plait mais me demande une discipline importante et une assiduité dans la pratique. Par moments je sens vraiment la fatigue.
Je ne parviens pas à savoir si cette pratique est du fait de l'égo ou voulue par la vie. A noter que je n'ai pas d'objectif dans cet apprentissage en dehors du plaisir de pratiquer avec les musiciens qui suivent ce cours. Je sens qu'il y a des ressorts inconscients qui me tiennent. Voilà où j'en suis dans mon questionnement...
Je vous remercie de votre point de vue.

User avatar
Chronophonix
Posts: 595
Joined: Wed Jan 11, 2012 10:59 pm
Location: France
Contact:

Re: Absence d'un moi auteur

Postby Chronophonix » Fri Apr 30, 2021 12:07 am

Bonsoir Clair

Plusieurs choses me viennent en lisant ton premier message.

Tout d'abord, tu dis :
Je constate depuis quelques années qu'il n'y a pas de moi auteur, que les choses se font d'elles mêmes et que la vie se déroule comme elle a prévu
Ensuite :
Je ne parviens pas à savoir si cette pratique est du fait de l'égo ou voulue par la vie.
N'y a-t-il pas une contradiction entre ces deux propositions ?

Puis :
A noter que je n'ai pas d'objectif dans cet apprentissage en dehors du plaisir de pratiquer avec les musiciens qui suivent ce cours.
Je suis donc tenté de dire que tout va bien : même si un ressort inconscient te pousse vers cette pratique, du moment qu'elle te procure du plaisir, et te relie aux autres, cela ne semble pas pour moi être un problème.

Quelques simples observations pourraient néanmoins t'éclairer : lorsque tu joues avec les autres, es-tu à l'écoute de ce qu'ils jouent, de ce que toi tu joues, et de l'interaction entre toi et eux ? La musique se fait-elle d'elle même, ou y a-t-il encore une personne qui joue ?
Exprimé autrement: Te sens-tu être une avec la musique, être la musique, sans aucun de sentiment de séparation ?

Voilà donc quelques questions pour orienter cette discussion. Tu me diras de quel instrument tu joues, et quel genre de musique tu pratiques.

Bien à toi
Michel
«Pas ce qui devrait être, ce qui est» (Swami Prajnanpad)

User avatar
CLAIR
Posts: 6
Joined: Sat Apr 24, 2021 2:48 am

Re: Absence d'un moi auteur

Postby CLAIR » Sat May 01, 2021 5:45 am

Bonjour,
Merci pour la réponse. Elle m'aide à investiguer.
Je suis des cours sur zoom. Nous écoutons le professeur et répétons après lui mais pas les autres participants. Pour autant il y a un réel plaisir à se retrouver pour pratiquer.
Pour répondre à ta question : Est-ce toi qui joue ? Au début c'était vraiment l'égo avec toute une histoire qui jouait mais cela tombe peu à peu : moins de stress, moins de peur, moins de tension dans le corps, plus d'écoute des limites du corps, plus de lâcher prise et ce qui est étonnant c'est que pour autant je continue avec rigueur. Par contre je ne peux pas dire que je fasse un avec la musique. Je note que j'ai plus de plaisir.
Je joue du bansuri, flûte indienne en bambou à trous. J'ai attendu très longtemps pour trouver un vrai professeur, raison pour laquelle il y a eu un fort attachement qui se relâche un peu

User avatar
CLAIR
Posts: 6
Joined: Sat Apr 24, 2021 2:48 am

Re: Absence d'un moi auteur

Postby CLAIR » Sat May 01, 2021 5:47 am

Désolée, j'en oublié de te saluer et de te remercier
Namasté 🙏🙏🙏

User avatar
Chronophonix
Posts: 595
Joined: Wed Jan 11, 2012 10:59 pm
Location: France
Contact:

Re: Absence d'un moi auteur

Postby Chronophonix » Tue May 04, 2021 1:51 am

Bonsoir Clair
Au début c'était vraiment l'égo avec toute une histoire qui jouait mais cela tombe peu à peu
Oui, la pratique musicale est au fil du temps de moins en moins au service de l'ego et de plus en plus au service de la musique. Il arrive même un moment où cette question ne se pose plus... A noter que les critères de ressenti physique que tu évoques sont un excellent indicateur : lorsque tout est fluide, souple, détendu, la musique coule d'elle-même.

Y a-t-il d'autres points que tu souhaiterais élucider ?

Bien à toi
Michel
«Pas ce qui devrait être, ce qui est» (Swami Prajnanpad)

User avatar
CLAIR
Posts: 6
Joined: Sat Apr 24, 2021 2:48 am

Re: Absence d'un moi auteur

Postby CLAIR » Tue May 04, 2021 11:09 am

Merci pour ce retour, c'est ça, les questions tombent et la musique se fait, jusqu'à quand, on verra bien... Personne pour décider, seulement l'élan du coeur.
Par contre, je me demande pourquoi je ne parviens pas à contacter la joie. J'ai la sensation que ma vie devrait être autre, que j'ai échoué dans ma vie de famille... En fait il y a refus de ce qui est avec la clarté de n'avoir aucun choix... Encore une contradiction...
J'essaie de regarder cela comme une pensée parmi d'autres mais elle résiste...
Peut-être que je ne vois pas qq chose...

User avatar
Chronophonix
Posts: 595
Joined: Wed Jan 11, 2012 10:59 pm
Location: France
Contact:

Re: Absence d'un moi auteur

Postby Chronophonix » Wed May 05, 2021 1:09 am

Bonsoir Clair
En fait il y a refus de ce qui est avec la clarté de n'avoir aucun choix...

Ce refus de ce qui est, il EST ! Donc, s'il n'y a aucun choix, tu ne peux qu'accepter ce refus, dire oui au refus.
Oui, je n'arrive pas à contacter la joie, oui, j'ai la sensation que ma vie devrait être autre, oui, j'ai la sensation que j'ai échoué dans ma vie de famille, oui, je refuse cette sensation.
C'est le premier geste intérieur à poser. Ceci dit, tout refus apparait à priori comme une pensée, mais derrière cette pensée se cache une émotion. L'investigation doit donc porter sur cette émotion. Lorsque tu constates ce refus, quelles sont les ressentis corporels qui l'accompagnent ? Quelles sont les circonstances qui s'accompagnent plus particulièrement de ce sentiment de refus ? Quelles sont les circonstances qui te coupent de la joie ? Ou de la paix ?
Et être très vigilante sur les pensées qui s'associent secondairement à ce refus, le danger étant surtout la pensée «Je ne devrais pas refuser ce qui est» qui crée un véritable cercle vicieux...
Pour résumer, la clé c'est : oui au refus, oui à ce qui est tel que c'est ...

Bien à toi
Michel
«Pas ce qui devrait être, ce qui est» (Swami Prajnanpad)

User avatar
CLAIR
Posts: 6
Joined: Sat Apr 24, 2021 2:48 am

Re: Absence d'un moi auteur

Postby CLAIR » Wed May 05, 2021 9:24 am

Merci pour ces retours.
Concernant les ressentis corporels en lien avec le refus, quand cela se passe, c'est un vrai chamboulement énergétique à l'intérieur que je ne peux pas contrôler, j'ai bien essayé pourtant...

Les circonstances en lien avec ce refus, c'est quand je vais dans la famille et que je me compare à mes frères et soeur qui habitent proche de leurs enfants et peuvent les aides plus facilement ou encore quand je les vois en couple.
Ces situations me coupent en effet de la joie et de la paix et cela fait longtemps que je me débats dans cette situation.

Ce qui est fou c'est que je vois l'absurdité de la chose qui en plus m'empêche d'être dans un rapport à l'autre libre et naturel.
Avec le temps, à force de poser le regard, j'ai l'impression toutefois que ça lâche un peu et j'en arrive à me dire que peut-être ça ne partira pas complètement et que cela peut rester ainsi. C'est un peu dommage mais qui peut quoi que ce soit...
Heureusement il n'y a pas la pensée que je devrais refuser le refus, alors là ce serait vraiment trop ! je crois que j'arrive mieux à accepter cet inconfort.
Par contre, quand je reviens chez moi, je retrouve vite mon équilibre et cette sensation est moins forte ou encore absente car je vois toute la beauté de la vie que je vis avec toute son originalité.

User avatar
Chronophonix
Posts: 595
Joined: Wed Jan 11, 2012 10:59 pm
Location: France
Contact:

Re: Absence d'un moi auteur

Postby Chronophonix » Thu May 06, 2021 11:26 pm

Bonsoir Clair
Concernant les ressentis corporels en lien avec le refus, quand cela se passe, c'est un vrai chamboulement énergétique à l'intérieur que je ne peux pas contrôler, j'ai bien essayé pourtant...
Essayer de contrôler ce genre de bouleversement énergétique est probablement voué à l'échec quelle que soit la manière dont tu t'y prennes. Par contre, laisser être ce "chamboulement", le laisser suivre son cours, même si ce n'est pas du tout confortable, est à mon avis l'attitude la plus efficace pour que petit à petit, il perde de sa puissance et se résorbe. Et être prête à accepter qu'il ne se résorbera peut-être jamais complètement, et donc apprendre à vivre avec... En terme de non-dualité, je dirais que cela en toi qui voit se produire ce "chamboulement" n'est pas chamboulé, n'est pas affecté.
Ces situations me coupent en effet de la joie et de la paix et cela fait longtemps que je me débats dans cette situation.
Tu pourras aussi apprendre à rechercher en toi ce qui pourrait être joyeux ou paisible dans le fait d'être avec des personnes de ta famille en couple, s'occupant de leurs enfants, les aidant, etc... Après tout, ils n'ont rien de moins ou de plus que toi, ils sont juste différents. Ils sont ce qu'ils sont, et au moment où tu es avec eux, ils ne peuvent être autre que ce qu'ils sont, tout comme toi tu ne peux être autre que ce que tu es. Dans cette situation, te comparer est un mécanisme mental pernicieux qui n'a aucun fondement. Ils sont eux, tu es toi, différents mais reliés. A toi de sentir profondément ce qui te relie à eux, l'unité entre toi et eux. "Différents, mais pas séparés"...
En terme de non-dualité, je dirais que cela en toi qui voit la comparaison ne peut se comparer à rien...

Bien à toi
Michel
«Pas ce qui devrait être, ce qui est» (Swami Prajnanpad)

User avatar
CLAIR
Posts: 6
Joined: Sat Apr 24, 2021 2:48 am

Re: Absence d'un moi auteur

Postby CLAIR » Fri May 07, 2021 9:58 pm

Merci pour ce retour, c'est très clair.
Je me rends compte qu'il suffit de peu pour que les choses soient plus belles, c'est comme un vêtement qui s'use et devient de plus en plus fin.
Tout ce échange m'amène à penser à la différence entre compréhension et réalisation. La compréhension qu'il n'y a pas quelqu'un qui décide mais que tout se vit au sein de ce qui nous sommes est bien là, mais il me semble que ce n'est pas réalisé dans certains aspects de ma vie comme par exemple en famille.

Il vient d'arriver un souci de santé important chez ma soeur et nous avons pu nous parler plusieurs fois (cela faisait un an que nous ne nous appelions plus au téléphone) J'ai senti combien cela m'apportait un soulagement. A ce moment là, tout ce conflit et cette histoire sont tombés, cela me semble même absurde au final...
J'ai vraiment vu que ce conflit que je vis est une création de mon mental dans laquelle ils n'y sont pour rien du tout.
La même chose s'est passé avec 2 autres personnes, le conflit intérieur s'est arrêté et c'est magnifique car le lien d'amour est immédiatement revenu.

Je vais tenter de voir ce qui peut être plus simple et joyeux avec eux, c'est une très bonne idée, merci !
Je te dirai comment cela évolue.
Encore merci pour ce temps passé à répondre.

User avatar
Chronophonix
Posts: 595
Joined: Wed Jan 11, 2012 10:59 pm
Location: France
Contact:

Re: Absence d'un moi auteur

Postby Chronophonix » Wed May 12, 2021 12:27 am

Bonsoir Clair

J'attendrai donc ton retour sur comment la vie évolue pour toi. Si tu as une ou plusieurs questions en suspens, n'hésite pas à les poser. Je voudrais juste souligner une chose essentielle, que tu as fort bien exprimée ainsi :
Je me rends compte qu'il suffit de peu pour que les choses soient plus belles, c'est comme un vêtement qui s'use et devient de plus en plus fin.
Tout ce échange m'amène à penser à la différence entre compréhension et réalisation. La compréhension qu'il n'y a pas quelqu'un qui décide mais que tout se vit au sein de ce qui nous sommes est bien là, mais il me semble que ce n'est pas réalisé dans certains aspects de ma vie comme par exemple en famille.
Cette prise de conscience est d'une importance capitale, et va pouvoir te servir de boussole pour les temps à venir. Dans chaque situation, notamment avec ta famille, tu pourras en conscience te demander : «Ici et maintenant, est-ce que je comprends, ou est-ce que je réalise ?» (J'emploie ces mots dans le sens que tu leur donnes...)

Bien à toi
Michel
«Pas ce qui devrait être, ce qui est» (Swami Prajnanpad)


Return to “Français”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 2 guests